Veni, vidi, vini

Aujourd’hui, je vous parle d’une vraie découverte, le sentier viticole entre Salgesch et Sierre. Honnêtement, vu mon âge avancé, j’ai (presque) honte de ne pas y être allée plus tôt. On m’a souvent suggéré de tester la fameuse marche des cépages, mais qui tombait (malheureusement) souvent mal (avec mon planning surchargé). Bref, grâce à Valais Promotion, qui m’a proposé de partir à la découverte de cette balade, je peux cocher une chose de plus sur ma “to-do list”! Allez, venez, je vous raconte tout en détails.

La vue sur Salgesch et le Haut-Valais, au départ du sentier

Le sentier viticole

Nous avons démarré notre journée à la gare de Salgesch, que nous avons rejoint en train (il y a 2 trains régionaux par heure, pensez à checker les billets dégriffés). De là, c’est assez simple, vous suivez les panneaux 🙂 La balade vous emmène au centre du village, devant le musée du vin (attention aux heures d’ouverture si vous souhaitez le visiter 🙂 https://www.museeduvin-valais.ch/fr/). Depuis le musée, prenez la route qui grimpe, suivez (encore une fois) les panneaux et immergez-vous dans ce magnifique vignoble !

Les panneaux tout au long de la balade

En chemin, vous vous retrouverez, à la sortie de Salgesch, face à un choix entre 2 chemins : sur la droite, grimpez un peu plus haut pour arriver à une jolie place et une vue magique sur le Haut-Valais. Redescendez via les gorges sauvages et de la Raspille pour rejoindre Miège. Ou alors, optez pour la gauche et le sentier pittoresque à travers le vignoble, avec ses panneaux explicatifs et une jolie place de pic-nique (avec des toilettes hyper propres !) au cœur des Bernunes.

La cave Caloz et le Fendant Marque Valais

Arrivés à Miège, nous avons choisi de visiter la Cave Caloz où nous avons eu la chance de rencontrer Sandrine Caloz, vigneronne Bio Suisse de l’année 2019 (rien que ça !). Visite de cave, explication de la lignée familiale, du choix de vinifier bio, de son engagement, des difficultés qu’elle rencontre, des enjeux… Nous avons passé une heure magique à l’écouter et à comprendre les problématiques actuelles que rencontrent les vignerons et les challenges (nombreux !) qui les attendent. Puis, place à la dégustation ! Coup de coeur pour la Fendant La Mourzière et le Pinot Gris cuvée Olivia. Sandrine nous a également présenté la Marque Valais, démarche portée par (“la”) Marie-Thérèse Chappaz, qui vise à apporter, via un cahier des charges exigeant, une valeur ajoutée aux vins valaisans. Une production proche du bio, une viticulture durable et un engament social, tels sont les fondamentaux de la marque Valais.

Toute les infos ici -> https://cavecaloz.ch/ et ici -> https://www.valais.ch/fr/le-valais/produits-locaux/produits-certifies/vins.

Le Château de Villa, bien plus qu’un château

On a renfilé nos baskets et poursuivi notre route en direction de Sierre. Tout bon valaisan qui se respecte connaît le Château de Villa et y a sûrement (au moins une fois) dégusté un verre de vin ou mangé une raclette. Mais le château de Villa, c’est bien plus que ça ! Le château est une société à but non-lucratif. Son objectif ? Faire de Villa un lieu à la fois sierrois et d’intérêt cantonal, tout en privilégiant les échanges culturels et artistiques, ainsi que la culture de la vigne (et de la table).

Le Château de Villa

Le château de Villa, c’est donc une œnothèque qui regroupe plus de 750 crus et le savoir-faire de plus de 110 encaveurs; l’endroit est chaleureux et quelque peu mystique et regorge de petits carnotzets qu’on peut réserver pour des sorties de groupes. Et puis, il y a le restaurant, ses 8 salles et sa terrasse couverte qui peuvent accueillir, au total 400 couverts. Qui dit mieux ? A 2, en famille, en groupe, pour un séminaire, un mariage ou un enterrement de vie de jeune fille, M. Charpin, directeur adjoint de la fondation du Château, se fera un plaisir de vous organiser un moment parfait.

Et puis…. il y a tous les petits plus, que je ne connaissais pas avant ma visite : le sensorama (une salle de séminaire et dégustation hyper moderne), la vente à l’emporter des produits du terroir (fromages à raclette, salaisons, pains de seigle et autres produits de saison), la raclette à domicile (comme au Château, mais chez soi !) ou encore les soirées à thèmes (on en parle de la soirée “Buffet de fromage” avec plus de 30 fromages suisses à découvrir ?). Mais surtout, le château de Villa c’est un endroit convivial, qui s’est donné pour mission de mettre en avant les merveilles valaisannes. Un accueil et un service d’excellence et des produits soigneusement choisis pour un moment parfait !

Retrouvez toutes les infos (et plus encore) sur le Château de villa ici -> http://www.chateaudevilla.ch/.

Une journée à refaire, en famille ou entre amis. (Re-)Découvrir mon Valais, via d’autres sentiers et d’autres saveurs. Rencontrer des gens passionnés qui se sont donnés pour mission de sublimer notre terroir, et qui le font vraiment bien. On vit dans un sacré joli coin peuplé de belles personnes et chaque aventure m’émerveille toujours un peu plus. Alors vivement la prochaine !

Toutes les infos sur la balade ici -> https://www.valais.ch/fr/activites/gastronomie-terroir/experiences-autour-du-vin/sierre-salquenen-un-voyage-pour-tous-les-sens

Paske les bons plans, ça se partage 🙂

Written By
More from Chris

Bom Dia !

Porto, c’était ma première fois au Portugal. Je ne sais pas vraiment...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *