J’ai testé pour vous : une journée à Europa-Park en bus !

Ca faisait longtemps que je voulais essayer, c’est fait. Loin de moi l’idée de critiquer ou encenser le concept, bien au contraire. Je ne citerai pas non plus la compagnie, le prix, etc. Ce n’est pas le but de cet article (même si rien à redire de ce côté là, horaires de départ et retour respectés, bus super confortable, etc etc.). L’idée ici est bien de donner un compte-rendu de l’intérieur, de « mon » expérience vécue. Et puis ensuite, à vous de savoir si vous voulez tenter l’expérience – ou pas.

Bref, je suis allée à Europa-Park, en bus, sur une journée. J’avais envie de le faire en famille depuis un moment. L’occasion s’est présentée d’y aller sans eux (mais pas seule quand même, pas folle la guêpe) mais en groupe (composé d’adultes) (consentants). Donc, en partant du Valais Central, le réveil est mis à 3h20. Du matin. Si si si, c’est faisable. Départ du car à Conthey à 4h15. Il faut le dire: ça pique, ça fait mal. J’ai passé le trajet « maison-car » à me demander si ça faisait plus mal de se lever à 3h du mat ou à se coucher 🙂 Mais bon, on se lève pour la bonne cause et on dormira dans le bus, non? Sauf que… j’ai pas réussi à fermer l’œil. L’excitation ? Le papotage ? La douche (qui m’avait bien réveillée)? J’ai imaginé mes enfants là, avec moi, (qui ont, pour rappel, 9 et 7 ans) et je suis quasi persuadée qu’elles ne se seraient pas rendormies non plus.

Une fois en route, on fait plusieurs stops (bah oui, faut aller chercher les autres): 5 au total, + la pause-café (nécessaire). Un (ou deux) accidents sur la route plus tard, nous arrivons finalement à 9h50 sur le parking du parc. Olé ! On y est ! Sauf que pour le coup, je ferais bien une sieste  🙂

Sur place, on a le droit à 9 heures de parc: quelle que soit l’heure d’arrivée, on repart 9 heures après. Donc départ agendé à 18h50, précises. C’est donc parti pour une belle journée de (marche) manèges, rigolades, pommes d’amour et bananes au chocolat. Sans oublier la réserve de bretzels et de bonbons pour le trajet de retour (et une p’tite bière au passage) (il faut faire honneur à la coutume locale, quand-même). 18h50 tapantes, le car se remet en route. Là, je vais cailler, c’est sûr…. Sauf que … non. Impossible de dormir, malgré la confort, le film à la télé, le ronronnement du moteur…. Même programme qu’à l’aller: une pause de 15mn vers Bern et 5 arrêts avant d’arriver au point de départ à … minuit. Autant dire qu’à mon âge avancé, je suis cuite (morte, raide dead) et je n’aspire plus qu’à retrouver mon lit !

Bilan (perso): plus de 10 heures de car pour 9 heures de parc. Certes, on se fait véhiculer, aucun stress sur la route, on se laisse simplement guider pour rentrer (docilement) chez nous. Pour les dormeurs, je pense sincèrement que c’est le deal PARFAIT. Moi, qui n’ai pas fermé un œil, je finis la journée avec l’impression d’avoir fait plus de car qu’autre chose. A refaire, je préfèrerai y aller en voiture et augmenter mon budget pour m’offrir une nuit sur place (j’ai assez envie de tester les roulottes ou les tipis !).

Et vous, Europa-park en car en 1 journée, vous l’avez déjà fait ? Vous avez aimé ?

Paske les (bons) plans, ça se partage (aussi) 🙂

Written By
More from Chris

Le jardin secret de Chiang Mai

Un bon plan « coup de cœur » en Thaïlande ça vous dit ?...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *