Yucatan

Road trip dans le Yucatan

Nous débarquons à Cancun après un vol (tranquille) de 2 heures en provenance de Mexico. A la sortie de l’avion, on le sent : nous sommes définitivement en vacances. Il fait chaud, ça sent l’iode et l’humidité. Bienvenido à Yucatan !

Road trip ou Backpack ?

A la base, nous avions prévu de nous déplacer en bus/taxi/van touristique, avec nos sacs à dos. Quelques jours avant le départ, après moults et moults recherches, nous nous sommes (vite) rendus compte que le Yucatan, ce n’est pas comme la Thaïlande et qu’on risquait de bien galérer. Après quelques calculs et réflexions, hop nous avons loué “Fontavouille” notre van 12 places, réservé en ligne sur Touracancun (comptez CHF 1’500.- pour 14 jours, tout compris). Au final, voyageant à 8 (dont 4 enfants) et au vu des multiples changements de parcours, on n’a pas regretté une seconde. Entre les cenotes disséminées ça et là (qu’on aurait jamais vues en voyageant en bus), les vendeurs de (délicieux) fruits aux abords des routes, les villages trop choux pour “juste prendre une photo” et les modifications de parcours de dernière minute, le van a juste été notre meilleur moyen de voyager.

Notre van 12 places

Notre road trip

Holbox – Rio Lagartos – Izamal – Uxmal – Bacalar – Tulum Pueblo – Tulum Beach – Puerto Morelos. 8 destinations, 8 hôtels en 14 jours (dans la joie et l’excitation !).

Holbox, l’île paradisiaque

Holbox au coucher du soleil

Nous ne nous sommes pas arrêtés à Cancun et avons directement ligné direction Chiquila (à environ 2h30 au nord) pour embarquer à bord du Ferry qui nous a emmené à Holbox. Pour le ferry, pas de stress : il y a 2 compagnies, un ferry toutes les 30 minutes de 6h00 à 21h30. Une fois à Chiquila, des rabatteurs vont vous proposer leur parking; sachez que les prix sont identiques partout, choisissez simplement un parking le plus proche du port possible. 25 minutes plus tard, nous avons débarqué (de nuit) à Holbox et sauté dans un “taxi” (soit une voiturette de golf 4×4) Direction notre hôtel : Villa Tiburon.

Taxi Time

Après une bonne nuit de sommeil, c’est le réveil au paradis : une eau turquoise, un sable doux et fin, peu de monde, un endroit magique et incroyable. Quelques bonnes adresses dans le coin :

  • Villa Tiburon : nous avons payé CHF 100.- la nuit pour une grande chambre à 4 avec accès direct à la piscine et à la plage. Le plus : le bar (avec piscine) sur le toit où nous avons passé nos fins d’après-midi (Alma Bar), les transats à dispo à la plage, le service bar/snacks sur la plage (à des prix hyper attractifs : CHF 5.- les 2 Margarita)
  • Las Hamacas : notre stamm pour le petit déjeuner ! On a adoré déjeuner les pieds dans le sable, sans parler des magnifiques assiettes et du personnel au top.
  • Tac Queto : les meilleurs tacos de l’île !
  • Mahi : Un dj, un (petit) resto en plein air, le meilleur ceviche de ma vie, une ambiance festive et chaleureuse… A ne pas louper 🙂

Et puis, nous nous sommes baladés jusqu’à Punta Mosquito, le début de la réserve naturelle à l’est de Holbox. Comptez 1h30 en marchant sur le banc de sable, dans l’eau, pour y arriver. On nous avait promis des flamants roses, mais à priori il faut y aller tôt le matin. Par contre nous avons été accompagnés par des pélicans et des raies et ça, ça n’a pas de prix ! Et si tu n’as pas envie de marcher (mais honnêtement la balade est dingue) tu peux négocier et y aller en bateau (moyennant 1’300$, soit environ CHF 60.-).

Punta Mosquito

Rio Lagartos et sa réserve naturelle

Nous sommes arrivés en fin d’après-midi à Rio Lagartos où nous avons logé à l’Hotel Rio Lagartos (CHF 125.-/nuit pour 4, avec piscine, emplacement idéal). Il y a (seulement) 2 choses à faire à Rio Lagartos (donc 1 nuit suffit amplement !) :

  • Booker un tour en bateau dans la réserve naturelle (demandez à l’hôtel de vous organiser ça); nous avons fait un tour de 2 heures le lendemain matin, pour 1’500$ (soit environ CHF 75.-). Au programme : flamants roses, crocodiles et bain d’argile !
  • Manger chez Esteban à la Mojarrita ! Ok, l’endroit ne paie pas de mine mais …. on a mangé comme des rois, à un prix hyper raisonnable. Et Esteban connait sa région comme sa poche et il nous a donné plein d’infos et de conseils géniaux pour visiter sans se faire arnaquer. Foncez !

Sur le chemin du départ, le lendemain, nous avons fait un stop au lac rose de Las Colorados. Il s’agit d’un lac de sel qui doit sa couleur aux crevettes et racines de plantes rouges qui y vivent. Le passage au bord du lac est payant. Mais vous pouvez tout à fait vous parquer devant l’entrée et profiter du spectacle gratuitement !

Las Colorados

Izamal

Izamal

Cette ville, quel coup de coeur ! Connue comme la ville jaune (la majorité des maisons de cette petite ville coloniale sont recouvertes d’une peinture de couleur ocre, identique à la couleur du couvent Saint Antoine de Padoue, qui se situe en plein centre). Il y règne clairement une ambiance plus détendue, plus vraie et un peu mystique. Flânez dans les rues, grimpez sur Kinch Kak Mo, la pyramide dédiée au Dieu Soleil (et la seule de la région érigée au milieu d’une ville et gratuite !), visitez le couvent, faites un peu de shopping et régalez-vous ! Mes adresses préférées :

  • Hôtel Tuul : l’hôtel est grand, propose une belle piscine et un parking privé. Par contre, pas de petit déjeuner sur place ! Mais à moins de 10 minutes à pieds le centre-ville regorge d’adresses beaucoup trop choues. Prix : CHF 45.-/nuit pour 4.
  • Pour le petit dej, nous avons testé 2 endroits et les 2 étaient parfaits (du choix, du goût, des gens trop sympas et des prix plus que raisonnables) : Cafetería Hun Pic Tok, dans la cour d’un petit hôtel, coup de coeur total et la Casona de Izamal (que je conseille aussi pour le shopping, faites le plein de souvenirs ici !).
  • Kinich : Pour un vrai repas traditionnel, composé de plats mayas, avec l’ambiance, la musique, toussa toussa, rendez-vous chez Kinich ! Mais pensez à réserver 🙂

Uxmal

Nous sommes arrivés tard le soir à Uxmal (définitivement je déteste arriver de nuit dans une destination) et avons logé au Uxmal Lodge, situé dans l’enceinte du site historique (CHF 170.-/nuit pour 4 avec petit dej). Après une belle nuit reposante, un bon petit déjeuner nous avons traversé la route pour découvrir Uxmal. Antique cité maya, on fait le tour du site en 1h30. Pour avoir déjà visité pas mal de sites mayas et aztèques à l’époque, nous avons choisi d’en faire un “petit” et accessible. Nous avons pris un guide francophone (500$ la visite); mais il faut avouer que ce timing était parfait pour les kids qui n’auraient pas voulu en voir plus. Bref, comme à chaque fois, je reste émerveillée par ces constructions, cette histoire et tout ce côté mystique si présent. A voir !

Bacalar

J’attendais avec impatience notre passage à Bacalar et sa lagune aux sept nuances de bleu. Mais voilà, il avait beaucoup plu avant notre arrivée et pour les nuances de bleu, on repassera. Bref, l’endroit est tout de même magique et plein de charme et nous avons passé 2 jours hors du temps !

Nous avons logé à El Rancho Encantando que je conseille fortement ! Au bord de la lagune, un petit ponton et des hamacs, paddle & kayak à dispo. Des petites maisonnettes disposées dans un joli jardin, piscine, jacuzzi et magnifique restaurant où nous avons très bien mangé (Prix : CHF 130.-/nuit pour 4 avec petit dej).

Pour notre 2ème soirée sur place, nous avons embarqué à bord de notre van direction le centre du village et avons passé la soirée à la Playita où j’ai dégusté des tacos de poulpe à tomber par terre. Adresse validée !

Vu le temps (gris et menaçant) et la couleur de l’eau, nous avons abandonné notre idée d’excursion en bateau sur la lagune. Mais on allait pas se laisser abattre pour autant et nous avons passé une journée magique dans les rapides de Bacalar ! Los rapidos, c’est une rivière turquoise, là où la lagune se resserre (sur environ 4km). A l’endroit le plus étroit se trouve le restaurant Los Rapidos où tout est mis en place pour passer un moment parfait. Comptez 150$ d’entrée, installez-vous à une table ou sur un transat et profitez ! Des gilets de sauvetage sont mis à disposition; sur la gauche, un petit coin avec des hamacs dans l’eau et de l’autre côté, un petit ponton pour accéder directement à l’eau. On entre d’un côté et on se laisse aller jusque de l’autre côté de la terrasse. Bref, on a passé un moment magique dans cet endroit aux couleurs irréelles. A faire absolument !

Tulum pueblo & beach

Tulum beach

Nous avons passé 3 jours à Tulum: une nuit dans Tulum-ville et 2 nuits à Tulum-plage. Je voulais absolument voir Tulum, ses endroits funk & chic, sa plage de sable blanc incroyable bordée de cocotiers, son esprit bobo etc. Mais voilà, les sargasses sont arrivées et …. Tulum a clairement perdu de son charme. Les sargasses, c’est quoi ? Une sorte d’algue brune qui envahit les plages des Caraïbes (allez jeter un oeil sur Google). Naïvement nous avons pensé y échapper ! Du coup, impossible de se baigner dans la mer (j’ai tenté, pour voir, mais les algues sont hyper présentes dans l’eau (et pas qu’à la surface) sans parler de l’odeur). Bref, on a vu Tulum, on y a très bien mangé, mais c’est clairement le flop de notre voyage 🙂 Quelques adresses sympas (paske y a de quoi faire en terme de sortie, resto, shopping etc.).

Hôtels :

  • BIWA : l’hôtel dans lequel on a séjourné dans la ville. Très bien placé, grand appartement (avec 2 chambres), piscine propre, roof top etc. Par contre, au bord d’une route pas mal fréquentée (boules quies bienvenues). Prix : CHF 140.-/nuit pour 4.
  • El Paraiso : Certainement un des hôtels les moins chers du bord de mer. Petite chambre simple mais bien agencée; on a sauté le petit dej (qui était clairement bof) pour aller nous éclater dans des endroits sympas du centre. C’est également le seul hôtel de nos vacances sans piscine (et dieu sait qu’on aurait bien piqué une tête).

Petit-déjeuner :

  • DelCielo : Quel régal ! Un petit goût de Bali dans ce café tout chou où se côtoient allègrement avocats toast, porridge, açai bowl et oeufs bénédicte. On a adoré !
  • Vitalis : Notre deuxième coup de coeur pour une début de journée parfait. Déjeuner dans ce jardin, en buvant un délicieux iced coffee, quel bonheur. Et situé à 2 pas du Biwa !

Et en soirée :

  • Xaman-ha : C’est Mélanie, une colombienne rencontrée à Tulum qui nous a conseillé de venir passer la soirée ici. Sorte de food-court à ciel ouvert, les trucks se succèdent au son d’un groupe de musique live, coin jeu pour les enfants et petit marché artisanal, on a passé une des meilleures soirées des vacances (sans parler de l’incroyable burrito dégusté sur place).
  • Casa Papá Rey : C’est en sortant du Biwa que j’ai été attirée par le magnifique tableau de Frida qui orne l’entrée de ce petit resto. Tacos et ceviche délicieux, mais surtout le meilleur poulpe grillé (recouvert de “recado negro maya”, quelle tuerie !) des vacances ! Petit clin d’oeil au shot de mezcal offert à la fin du repas 🙂

Lagune de Kaan Luum : A défaut de pouvoir nous baigner dans la mer, nous sommes partis à la découverte de cette lagune située à 15mn en voiture de Tulum. L’entrée n’est pas donnée (300$ par personne) mais l’endroit est magique ! Sur place une petite échoppe vend des boissons et des chips. Hamacs et transats, petit pont en bois, structure pour admirer la vue et balançoires dans l’eau, tout y est pour passer une belle journée en famille.

Puerto Morelos

Pour notre dernière nuit dans le Yucatan, nous devions dormir à Playa Del Carmen mais, les sargasses étant hyper présentes, nous avons, à la dernière minute, changé notre itinéraire et avons décidé de nous rendre à Puerto Morelos, seule plage de la côte qui est propre (grâce à un ingénieux système de filet qui empêche les sargasses de s’étaler sur la plage). Nous avons déambulé le long de la mer et avons posé nos sacs à l’hôtel Ojo de Agua (CHF 60.-/chambre). L’hôtel est simple mais charmant, possède une piscine et un Beach club, sans oublier la vue sur la mer depuis la terrasse de la chambre. Le village est petit, touristique, mignon. Un vrai air de vacances, idéal pour les familles. Notre coup de coeur ? Le Boquinete, où nous avons mangé les pieds dans le sable des fruits de mer incroyables. Moment magique !

Cenote

Un cenote (prononcez chenote), c’est une grotte au sein d’un massif calcaire qui s’est rempli d’eau (douce). Certains ont leur toit qui s’est effondré et sont donc à ciel ouvert. L’entrée est en général payante (mais du coup on trouve des toilettes, un endroit pour se changer etc) et revient à CHF 3 – 5.-/personne. Mes coups de coeur :

Sur la route entre Izamal et Uxmal :

  • Les 3 cenotes de Cuzama : assis sur une carriole tirée par un cheval, partez à la découverte de 3 cenotes incroyables. Comptez 500$ par carriole et 3 bonnes heures pour faire le tour. Le temps était légèrement orageux du coup nous avons subi une attaque de taons, mais la balade en vaut (clairement) la peine !
  • Chunkuy : un moment unique et magique dans cet énorme cenote où vivent des centaines de chauve-souris. Nous étions seuls, l’endroit est incroyable et le moment, magique.

A Tulum :

  • Cenote Cristal & Escondido : A 10 minutes en voiture du centre Tulum se trouvent ces 2 cenotes. Rien à voir avec les précédentes (on a eu l’impression d’être à Mont-d’Orge) (mythique) et bien plus peuplées. Néanmoins, on a adoré se baigner dans ces eaux fraîches et la végétation autour, wouah !

Et pour finir….

Bref, vous l’avez compris, ce voyage a été magnifique. Des paysages incroyables, des rencontres, de l’aventure, de l’inconnu et des saveurs… Parce que il faut le dire, on a trop bien mangé ! Tacos, empanadas, enchiladas, tostadas, mole poblano, guacamole, salsa verde, tamales, ceviche,… La gastronomie mexicaine n’a plus de secret pour nous. On a d’ailleurs fait le plein d’épices et de sauces (principalement du tajin, à mettre sur les fruits, délice!) avant de rentrer.

J’avais des apriori avant de partir. J’avoue. Ayant visité le Chiapas il y (fort) longtemps, j’avais l’image de ce Yucatan totalement américanisé où burgers côtoient frites et hot-dog. Que nenni ! Le Yucatan et ses habitants ont su préserver leurs coutumes et leur histoire. Nous avons savamment évité les grands pôles touristiques du nord de la côte (et on sait pourquoi). Mais la plupart des touristes ne s’aventurent pas dans les terres et c’est bien dommage. Car c’est là que toute la richesse de cette région se trouve.

Hasta pronto, Mexico !

Paske les bons plans, ça se partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *